Le

à

Salle Jacques Brel - Fontenay-sous-Bois

Concert, Théâtre

CARTE BLANCHE À MOOR MOTHER (USA) & ABEL SELAOCOE (AFRIQUE DU SUD)

Une coréalisation festival Sons d’hiver et Fontenay-en-Scènes
Concerts
Salle Jacques Brel

Les tarifs

Tarif : 19 €
Tarif réduit et adhérents tarif plein : 12 €
Moins de 25 ans et adhérents tarif réduit : 8 €

« Caresser du bout des oreilles les étendues vocales, harmoniques et percussives de l’Afrique et de l’Amérique »

ABEL SELAOCOE “CHESABA” FEAT. MOOR MOTHER CRÉATION

Le trio électrisant Chesaba, mené par le virtuose du violoncelle Abel Selaocoe est au service d’une célébration de l’Afrique et de son histoire, depuis la musique de tradition griotique jusqu’à celle des townships sud-africains. Mélange éclectique de violoncelle, kora, n’goni, percussions africaines, basse et voix, la musique de Chesaba, à la rythmique flamboyante, laisse énormément de place à des improvisations influencées autant par le jazz que par les musiques classiques. Le trio accorde avec brio et générosité les traditions musicales occidentales aux puissantes mélodies africaines, accompagnées pour certaines de chants en bambara, zoulou, sotho et tswana.

Abel Selaocoe, violoncelle, chant / Alan Keary, basse / Dudù Kouaté, djembé, congas, calebasse + Camae Ayewa aka Moor Mother, poésie, voix, électronique

MOOR MOTHER & BAND PRESENTS « JAZZ CODES »

Nouvelle icône de l’afrofuturisme, la musicienne et poétesse américaine Camae Ayewa, mieux connue sous le nom de Moor Mother, refond avec sa verve incandescente le genre de la protest song. Naviguant entre susurrations punks, rap déstructuré et free jazz, elle nous ordonne de réexaminer avec elle les traumatismes engendrés par le racisme et le capitalisme dans l’histoire des diasporas noires. Deuxième volet d’un triptyque commencé sur le label ANTI- (Ben Harper, Fleet Foxes, Leyla McCalla, Nick Cave, Tom Waits etc.), son nouveau projet Jazz Codes utilise comme point de départ un recueil de poèmes écrits en l’honneur d’icônes afro-américaines telles que Woody Shaw, Amina Claudine Myers et Mary Lou Williams, et propose un parcours chaleureux et dense à travers le jazz, le blues, la soul et le hip-hop. Une expérience intense.

Moor Mother, poésie, voix, électronique / Kyle Kidd, voix / Alya Al-Sultani, voix / Dudù Kouaté, percussions / Hamid Drake, batterie / Soweto Kinch, saxophone alto / Aquiles Navarro, trompette / Luke Stewart, contrebasse, basse (la distribution est sous réserve de modifications).